Ou comment transformer une idée en réalité grâce au modélisme !

Pourquoi coudre (encore) une robe ?

Évidemment parce qu’elle ne ressemble à aucune autre !!

Comme souvent, je profite de mes pérégrinations sur Instagram et sur Pinterest pour faire le plein d’idées et d’inspiration (j’en aurai probablement utilisé moins d’un centième à la fin de ma vie, mais la gestion du temps ne fait pas partie de mes considérations…).

Et un jour, je suis tombée sur cette robe :

Hormis le tissu dont les motifs jouent beaucoup sur le rendu, j’ai été tout de suite charmée par le décolleté, les découpes au niveau de la poitrine et les manches ballon.

Hop ! Ni une, ni deux, 8 mois plus tard, je me suis lancée dans le patronnage puis la réalisation.

J’ai mis un peu de temps pour trouver le tissu idéal, mais j’ai fini par dénicher un très joli satin de coton, doux et légèrement extensible (un atout pour respirer avec ce type de robe plutôt ajusté à la taille et à la poitrine) chez thesweetmercerie.

Les motifs fleuris et la couleur m’ont semblé être tout à fait compatible du modèle alors j’ai tenté ma chance !

Patron et réalisation

Comme il s’agit d’un modèle très près du corps au niveau de la taille et de la poitrine, je ne suis pas partie directement de mon buste de base standard pour le transformer en robe. 

Je l’ai utilisé dans un premier temps pour réaliser un patron de bustier de base. La forme est en effet plus ajustée car il n’y a quasiment pas d’aisance à la poitrine et à la taille.

Après avoir fait une toile et corrigé le patron pour avoir un fit impeccable, j’ai modifié le patron pour y ajouter les découpes et donner la bonne forme à l’encolure. J’ai ensuite dessiné une manche de base que j’ai transformée pour pouvoir la froncer aux épaules. 

Pour ce qui est de la robe, j’ai fait simple : elle est découpée en 6 panneaux qui sont légèrement évasés. Comme je ne voulais pas d’une robe de soirée, elle est plus courte que le modèle et s’arrête juste au-dessus du genou.

Pour la réalisation, c’est toujours un peu sportif lorsqu’on fait le modèle soit même puisqu’il faut “inventer” les instructions de montage.

Le tissu n’est pas transparent du tout mais j’ai quand même décidé de doubler le corsage pour éviter d’avoir les coutures à même la peau et pour ne pas avoir à gérer de parementures à l’encolure. J’ai laissé le bas de robe tel quel pour ne pas alourdir l’ensemble. C’est justement la pose de la doublure qui s’est avérée la plus délicate puisque les manches se retrouvent en partie doublées. Il a donc fallu bien réfléchir à l’ordre des étapes de montage… mais tout s’est finalement bien passé.

Pour la découpe sous la poitrine, la réalisation de la pointe n’a pas posé de problème. J’avais pris soin de renforcer la zone au thermocollant pour empêcher le tissu de s’effilocher.

Le dos est fermé avec un zip invisible et j’ai fermé la doublure à la main à l’intérieur pour cacher toutes les coutures.

Enfin, pour les manches, j’ai simplement prévu des remplis assez larges en bas et un parementure à l’épaule pour pouvoir créer des coulisses dans lesquelles j’ai passé des élastiques. J’ai utilisé un fil contrastant pour faire ressortir un peu les coutures.

Verdict

En toute modestie, je suis très fière de moi !

Même si le résultat est très librement inspiré de la photo d’origine, il correspond tout à fait à ce que j’avais imaginé.

Le satin de coton est un tissu qui se froisse peu et qui est très agréable à coudre avec un beau tombé. Il est également très plaisant à porter et sa légère extensibilité le rend très confortable.

Bref, une robe qui arrive à point nommé pour l’été !

 

Les cours et coaching couture

Vous voulez en savoir plus sur les cours et coaching couture  le chas d’Albertine ?

Envie d'une petite surprise ?

Abonnez-vous au Maga’Tine, la newsletter du chas d’Albertine et recevez en cadeau “Mon anti-sèche couture”,

la check-list pour vérifier que vous n’avez rien oublié avant de commencer un nouveau projet couture.

[sibwp_form id=5]

Votre adresse e-mail est uniquement utilisée pour vous envoyer notre newsletter. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l’aide du lien inclus dans chaque email.