Lorsqu’on démarre en modélisme, on commence en général par travailler sur papier. Et ça devient rapidement fastidieux car on passe son temps à décalquer et redécalquer des morceaux de pièces pour les transformer.

Si vous avez quelques notions de modélisme, de bonnes bases en géométrie (niveau collège) et un peu d’aisance avec les outils informatiques, le logiciel Valentina pourrait tout à fait vous intéresser.

Dans cet article, je vous présente en vidéo les grands principes de ce logiciel sans toutefois entrer trop dans les détails des différentes fonctionnalités. Vous trouverez à la fin des liens vers des tutos très complets qui vous permettront de prendre complètement en main cet outil.

Valentina qu’est ce que c’est ?

C’est un logiciel gratuit et open source développé à l’origine en Russie qui permet de faire du patronnage. Il est possible de créer des patrons, d’ajouter les valeurs de couture et les informations sur les pièces de patron et de générer un plan de coupe. Il est même possible de gérer des patrons en multi-taille (lorsqu’on fait de la gradation).

Attention : à ne pas confondre avec Seamly2D. A l’origine, c’est le même projet mais suite à une scission il y a quelques années, les 2 outils évoluent désormais indépendamment l’un de l’autre.

Les principales fonctions de Valentina pour le tracé des pièces

Valentina permet de créer des points qui sont reliés entre eux par des lignes ou des courbes.

Les points peuvent être obtenus de différentes manières : en définissant par exemple une distance ou un angle par rapport à un ou plusieurs autres points.

Lorsque les points sont définis, on peut les associer entre eux en créant des lignes ou des courbes.

Il est ensuite possible de transformer les formes obtenues en leur appliquant des rotations ou des symétries. C’est ce qu’on utilise lorsqu’on modifie la position d’une pince par exemple ou lorsqu’on veut obtenir une pièce en miroir pour avoir la droite et la gauche.

On peut travailler avec des valeurs “en dur” mais il est également possible de paramétrer des mesures grâce à l’outil Tape. Les tracés évoluent donc directement en fonction des valeurs chargées (pas besoin de tout recalculer). Lorsqu’on travaille sur des patrons en plusieurs tailles (gradation), cela permet de faciliter la gestion.

L’industrialisation du patron

Une fois le patronnage réalisé, Valentina permet de définir les pièces en sélectionnant les contours correspondants aux différents éléments constitutifs du patron. 

Il est ensuite possible d’ajouter les marges, le titre, le droit-fil et tous les autres repères utiles sur les différentes pièces.

Valentina propose enfin de générer le plan de coupe mais cette fonctionnalité n’est pas encore très aboutie et le résultat n’est pas optimal. En revanche, il est tout à fait possible d’exporter les schémas sous forme vectorielle pour les retravailler et les agencer comme désiré (avec un logiciel comme Illustrator ou Inkscape en gratuit).

Pour aller plus loin...

Les liens utiles :

Installation : Télécharger Valentina

Les tutos  :

Le groupe Facebook (avec la possibilité d’acheter le manuel d’utilisation en français) sur lequel ont trouve également plein de petits tutos explicatifs très pratiques pour débuter.

Valentina possède toutefois quelques limites. Au-delà d’une ergonomie pas toujours très “user-friendly”, il faut notamment être assez vigilant dans la façon dont on crée les tracés. Il est nécessaire de bien anticiper les points dont on a besoin car toutes les constructions sont interdépendantes. De ce fait, le retour en arrière n’est pas très bien géré lorsqu’on a oublié quelque chose ce qui complique un peu les manipulations.

Pour autant, pour un logiciel gratuit, il est assez riche en fonctionnalités et permet de faire beaucoup de choses, en particulier lorsqu’on débute. C’est donc un outil qu’il peut être intéressant de tester !

Si vous avez une utilisation vraiment intensive de ce type d’outil, il existe également  Clod3D, un logiciel plus élaboré et plus ergonomique (mais payant ! ) qui permet d’aller encore plus loin.

Et vous le modélisme, c’est version papier ou version 2.0 ?

Les cours et coaching couture

Vous voulez en savoir plus sur les cours et coaching couture  le chas d’Albertine ?

Envie d'une petite surprise ?

Abonnez-vous au Maga’Tine, la newsletter du chas d’Albertine et recevez en cadeau “Mon anti-sèche couture”,

la check-list pour vérifier que vous n’avez rien oublié avant de commencer un nouveau projet couture.

[sibwp_form id=5]

Votre adresse e-mail est uniquement utilisée pour vous envoyer notre newsletter. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l’aide du lien inclus dans chaque email.