Je ne parle pas ici de faire voler un drone ! Ce qu’on appelle le modélisme de mode ou encore le patronnage, c’est le fait de dessiner des patrons de couture. Il existe plusieurs techniques. Les plus connues sont la coupe à plat qui consiste à transposer en 2 dimensions (“à plat” donc) les volumes du corps et le moulage qui permet de créer des modèles directement sur un mannequin.

Quelle que soit la méthode qui vous tente, ce n’est pas évident de savoir par où commencer lorsqu’on veut débuter. Je vous propose donc quelques conseils dans cet article.

Comprendre la construction d’un vêtement

Cela peut sembler un peu trivial pourtant, un vêtement ne peut pas être réalisé n’importe comment. Du fait des volumes du corps et du tissu qui est “plat”, un vêtement possède nécessairement des coutures ou des assemblages. Lorsqu’on imagine un vêtement, il faut aussi avoir en tête comment le réaliser.

Ainsi, il peut être intéressant de se familiariser avec les différentes pièces qui constituent les vêtements que l’on rencontre classiquement dans notre garde-robe : comment sont faites les manches, les plis, les fronces, à quoi servent les parementures. Examinez vos vêtements (et ceux des autres) sous toutes les coutures : vous pourrez mieux comprendre comment ils sont assemblés.

Et pourquoi ne pas faire une photothèque avec des idées d’inspirations regroupées par thème ? Pinterest est l’outil idéal pour ça !

Coudre des modèles variés

Il est en effet plus facile d’aller vers le modélisme lorsqu’on a de bonnes bases en couture et qu’on connaît le montage des vêtements

Dans la continuité de l’item précédent, il vous faudra comprendre et anticiper l’assemblage du vêtement que vous allez imaginer. Comme il ne s’agit pas d’un patron du commerce, vous n’aurez pas de livret d’explications pour le réaliser ! Et pour que cela soit physiquement “cousable”, c’est à vous d’avoir en tête les grandes étapes du montage.

Le plus simple pour cela, est de commencer par coudre sur la base de patrons du commerce. Choisissez des vêtements avec des constructions différentes, sortez des sentiers battus pour coudre des vêtements un peu plus complexes afin d’appréhender les assemblages (les cols, les poches, les pattes de boutonnage, les doublures…) et le rôle des différents éléments, analysez les schémas techniques des patrons de couture.

De cette manière, vous étofferez votre connaissance en habillement et vous saurez plus facilement construire le modèle qui vous tente en piochant dans votre éventail de techniques de montage.

Commencer par des modifications de base

Plutôt que de vous lancer en partant d’une page blanche, commencez par modifier des patrons du commerce. Des changements élémentaires comme rallonger ou raccourcir une robe ou des manches ou modifier légèrement une encolure sont de bonnes façons de se faire la main.

Lorsque vous vous sentirez plus à l’aise, n’hésitez pas à tenter des modifications plus importantes pour adapter un patron à vos mesures. Lancez-vous dans le “hacking de patrons “ en ajoutant des fronces, des volants ou en modifiant de manière plus conséquente le patron qui vous sert de base.

Si vous avez besoin d’être un peu guidée, pourquoi ne pas utiliser un support vidéo comme les cours d’adaptations stylistiques de patron d’Artesane.

Se former aux différentes méthodes de modélisme

Le patronnage est une science qu’on apprend rarement en tâtonnant ! Alors pour vous faire gagner du temps, pensez à investir dans quelques livres ou supports pour acquérir les notions fondamentales. Vous aurez ainsi les outils pour tracer les bases de buste, jupe et pantalon puis de les décliner dans différentes réalisations selon vos envies : robes, manteaux, blouses…

Les méthodes les plus répandues sont celles d’ESMOD, de Theresa Giliewska et de DP Studio qui font l’objet de plusieurs ouvrages. Chacune a des avantages et des inconvénients et selon les méthodes, la transposition à des mesures “non standard” est plus ou moins aisée. A vous de trouver celle qui vous parait la plus compréhensible et la mieux adaptée à votre façon d’apprendre !

Si le moulage vous intéresse, le livre “Le Moulage du Buste “de Sophie Valantoine est un incontournable pour débuter.

Des cours vidéos basés sur la méthode DP sont proposés notamment par Artesane.

Enfin il est tout à fait possible de prendre des cours en présentiels ou même de suivre une formation dédiée comme celle proposée par I am Pattern.

S’équiper avec le bon matériel

Pour le modélisme, il y a finalement besoin de peu de matériel.

Il s’agit essentiellement d’avoir de quoi tracer sur des distances assez grandes : une règle de 50cm, une équerre assez grande et un pistolet (42cm de long, pas ceux que l’on trouve en général par 3 en mercerie et qui ne sont pas adaptés aux formes des adultes) vous permettront de dessiner la quasi-totalité de vos patrons.

Pour les tracés de précision : une règle plus petite ou un réglet fera très bien l’affaire. N’oubliez pas les crayons type critérium pour des tracés précis, une gomme efficace (c’est important), une paire de ciseaux pour le papier et bien sûr, du scotch de bonne qualité et du papier de soie (beaucoup, beaucoup !).

Contrairement aux idées reçues, il n’est pas indispensable de s’équiper d’un mannequin (en tout cas pour débuter) lorsqu’on fait de la coupe à plat.

Il faut être honnête, le modélisme de mode est une discipline très vaste : on n’a jamais fini d’apprendre sur le sujet, c’est aussi ce qui fait son intérêt. Mais avec de bonnes bases, on peut créer des choses tout à fait intéressantes, personnalisées… et surtout parfaitement adaptées à sa morphologie. Alors n’hésitez pas à vous lancer !

Les cours et coaching couture

Vous voulez en savoir plus sur les cours et coaching couture  le chas d’Albertine ?

Envie d'une petite surprise ?

Abonnez-vous au Maga’Tine, la newsletter du chas d’Albertine et recevez en cadeau “Mon anti-sèche couture”,

la check-list pour vérifier que vous n’avez rien oublié avant de commencer un nouveau projet couture.

Votre adresse e-mail est uniquement utilisée pour vous envoyer notre newsletter. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l’aide du lien inclus dans chaque email.