Ça y est ? Vous avez décidé de tenter l’aventure et de vous présenter au CAP MMVF en Juin prochain ! Très beau projet, mais une fois passée l’excitation de l’inscription, vous vous demandez peut-être comment vous allez vous y prendre pour programmer vos révisions tout au long de l’année…

Pour vous aider à vous organiser, je vous propose dans cet article quelques conseils pour bien gérer votre année de préparation, sans vous essouffler !

Faites un état des lieux

Bien évidemment, l’investissement va dépendre à la fois de votre niveau de couture initial et de votre objectif. En clair : visez-vous juste la moyenne ou bien le 18/20 !

Faites une liste de ce que vous avez déjà cousu : uniquement des accessoires, des vêtements ? Quelles techniques avez-vous déjà abordées ? Avec lesquelles êtes-vous à l’aise ? Lesquelles vous ont posé problème ? Savez-vous utiliser une surjeteuse ?

Comment vous situez-vous par rapport au niveau attendu en termes de précision et de rigueur pour l’examen ? C’est souvent un point dont on n’a pas conscience lorsqu’on commence la préparation au CAP mais il est pourtant essentiel. Il faut en effet être capable de coudre au millimètre près et c’est loin d’être évident, surtout avec certains tissus…

Avez-vous des connaissances en patronnage, en histoire ou en dessin de mode ?

Une fois que vous aurez dressé ce bilan, vous serez en mesure d’identifier les grands axes de travail et vous aurez les idées claires pour définir votre plan d’action.

Entre Septembre et Décembre

Dans une première phase, commencez par travailler les bases : la coupe, le marquage et le repassage. Choisissez des matières différentes, plus ou moins glissantes ou fluides (même si vous n’aimez pas trop) pour vous confronter à la difficulté et acquérir des automatismes. Travaillez sur des projets qui ne cumulent pas trop de points techniques mais misez sur la précision et reprenez jusqu’à obtenir un résultat acceptable. Profitez-en pour vous entraîner à réaliser de jolis surfils, réguliers, en ligne droite comme en courbe.

Pensez également à vous familiariser avec les gammes de montage : n’oubliez pas qu’à l’examen, vous ne disposerez que de ce support et non d’un livret explicatif comme dans les patrons du commerce !

Entre Janvier et Mars

Dans cette phase, une fois les bases maîtrisées, vous pouvez travailler des points plus techniques, toujours sur des matières différentes. Vous devez maintenant être autonome sur la lecture des gammes de montage. Si ce n’est pas le cas, prenez le temps de vous entraîner pour être parfaitement à l’aise.

Choisissez des projets plus complexes avec des techniques que vous ne maîtrisez pas complètement. N’hésitez pas à multiplier les pièces d’étude jusqu’à obtenir un résultat irréprochable.

Pensez aux exercices de piquage et à la réalisation de points à la main pour gagner en vitesse de réalisation : cela vous permettra d’être plus efficace lors de l’examen.

C’est le moment de vous intéresser à l’EP1, si vous ne l’avez pas fait avant. Les annales vous permettront de comprendre ce qui est attendu. Rassurez-vous : à la première lecture, cela semble toujours être du chinois : c’est pour cela qu’il faut s’entraîner afin d’intégrer la logique de cette épreuve.

Réalisez des transformations de base (rallonger, raccourcir, dessiner une poche, ajouter une parementure…) en vous inspirant des sujets d’épreuve. Cela vous permettra d’apprendre à maîtriser les différents outils dont vous aurez besoin le jour de l’examen : équerre, règle, pistolet…

Entre Avril et Mai

Il est temps de vous soucier du déroulé de l’épreuve EP2 et de travailler sur les annales des examens des années précédentes. Idéalement, faire 1 à 2 épreuves en temps réel, vous permettra de mieux comprendre les conditions de l’examen et de gérer plus facilement votre stress le jour de l’épreuve.

Continuer à travailler votre rapidité et plutôt que de réaliser des projets complets, focalisez-vous davantage sur des pièces d’études afin de revoir les points qui vous posent encore problème ou ceux que vous n’avez pas encore vus.

Si vous ne l’avez pas encore fait, c’est aussi le moment d’essayer une piqueuse plate industrielle : cela vous permettra d’arriver plus sereine à l’examen.

N’oubliez pas de passer un peu de temps pour réviser l’épreuve PSE. Là encore, les annales sont un allié précieux pour comprendre le type de questions posées. Il peut être utile d’acheter un petit livre avec la synthèse du programme pour vous servir de support dans vos révisions.

Voilà ! J’espère que grâce à ces quelques éléments, vous avez maintenant en tête les grands jalons de votre préparation au CAP MMVF.

Vous sentez que vous avez besoin d’un accompagnement plus poussé ? Vous aimeriez être un peu plus guidée ? Voici quelques pistes : 

  • Le livre « Passez votre CAP couture » vous propose un programme de travail sur 10 mois en vue de l’examen. Si vous utilisez ce livre, n’oubliez pas que je propose 1 fois par mois un cours « Objectif CAP » sur le thème du livre.
  • Les formations Cursus autonome et encadré Artesane – Rêve à soie vous permettent d’accéder à un formation à distance complète associée à un suivi pédagogique.
  • Les stages de préparation au CAP en partenariat avec Rêve à soie : les bons gestes pour un rendu pro, stage surjeteuse, stage à mi-parcours pour réviser les techniques vues entre septembre et décembre, CAP à blanc pour se familiariser avec l’épreuve. Tous les renseignements sont disponibles sur le site de Rêve à soie.
  • Pour une aide ponctuelle à distance : cours 2h vidéo ou coaching express pour répondre à vos questions. Consultez la page “Cours de couture” du site pour avoir les infos.

Les cours et coaching couture

Vous voulez en savoir plus sur les cours et coaching couture  le chas d’Albertine ?

Envie d'une petite surprise ?

Abonnez-vous au Maga’Tine, la newsletter du chas d’Albertine et recevez en cadeau “Mon anti-sèche couture”,

la check-list pour vérifier que vous n’avez rien oublié avant de commencer un nouveau projet couture.

Votre adresse e-mail est uniquement utilisée pour vous envoyer notre newsletter. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l’aide du lien inclus dans chaque email.